Un tramway urbain qui n’en est pas un.


Un tramway qui file à grande vitesse


La locomotive rouge au design aérodynamique avec ses grandes vitres tire seulement deux wagons, ce qui donne une longueur de 27 mètres au total. La longueur est trop courte, pour le qualifier le Rhônexpress de train à part entière, de plus son circuit se limite au territoire lyonnais. Le réseau électrique, qui suit exactement le tracé des voies pour fournir le courant continu qui déplace l’ensemble, en fait un tramway à part entière. Cependant, vu sa vitesse maximale de 100 kilomètres à l’heure dans le dernier tronçon vers le Saint Exupéry, il serait judicieux de rajouter l’adjectif « express ».


Des montées et descentes règlementées


Le Rhônexpress se démarque aussi de son homologue urbain par ses arrêts relativement peu nombreux. Seulement quatre, si l'on inclut les deux terminus à l’extrémité de la ligne. Ces deux haltes sont à Vaulx-en-Velin La Soie et à Meyzieu ZI. Le T3 qui suit quelques tronçons identiques au sien s’arrête jusqu’à huit fois. En plus, la montée et les descentes ne sont pas « libres ». Ce qui veut dire que si on se dirige vers l’aéroport, on ne peut que monter à bord de la trame, on ne peut que descendre à Lyon Saint Exupéry. Pour le trajet de retour, il est interdit de monter aux arrêts, mais on peut descendre.


Le service virtuel du Rhônexpress


Le Rhônexpress, que l’on a commencé à exploiter au cours de l’année 2010, possède un parc de 6 rames qui se relaient pour assurer la cadence de quatre trains par heure, de 6h à 21h. Le service commence réellement à 4h30 et se termine à minuit. Comme une bonne entreprise du troisième millénaire, sa présence sur internet est assurée par un site web qui offre un service de vente en ligne, concernant la billetterie. Les informations sont accessibles, rapides, avec des possibilités de réponses interactives sur les réseaux sociaux et la messagerie électronique.


En résumé


Tout cela pour dire que le Rhônexpress n’est pas fait pour le transport urbain, du moins, si on ne se rend pas à l’aéroport Lyon Saint Exupéry ou si l'on ne vient pas de là-bas. Ce qui explique le fait que la ligne est un peu plus chère par rapport à une autre avec une même longueur de trajet. De plus, il faut remarquer que c’est une vraie aubaine pour ceux et celles qui vont voler ou descendent de l’avion. Aucun autre moyen de transport n’est capable d’offrir autant de place pour les bagages, tout en optimisant le confort des passagers dans une infrastructure adaptée .



Partant du centre de la ville de Lyon, ou plus exactement à la gare de Part Dieux, juste à côté de la station du T3, le Rhônexpress suit une ligne de deux dizaines de kilomètres, pour arriver à l'aéroport de Lyon Saint Exupéry.

Si l'on considère également ses infrastructures utilisées en commun avec le tramway urbain cité plus haut, on peut qualifier notre sujet de tram-train urbain.

Quoi qu’il en soit, c’est une machine ferroviaire qui fonctionne à l’électricité, aussi rapide que sécuritaire et confortable.

Voyons quelques détails sur ses spécificités.